Christophe B. De Muri

Christophe B. De Muri est un homme-orchestre qui vit et travaille à Montréal. Copropriétaire du café rosepatrien 180 g, on le retrouve derrière le zinc aussi souvent qu’aux platines. Artiste de deuxième génération originaire des Cantons de l’Est, Christophe dessine depuis toujours : enfant, il s’amusait à intervenir en crayonnant sur les images qui émaillent les pages des quotidiens, ou encore les couvertures de ses cahiers de notes Canada. Son imaginaire débordant et sa curiosité vorace l’ont mené à étudier en graphisme, à faire de la photo, de la vidéo, même de l’animation — le tout avec brio —. 

C’est la culture populaire sous toutes ses coutures — surtout des années 80 et 90 — qui nourrit ses propos féconds : entre autres, l’univers du skate et du snow ; les bandes dessinées et les dessins animés — Ren et Stimpy, Fluide Glacial et Robert Crumb, notamment — ; et bien sûr, la musique.  

Son esthétique et son sens sagace de la communication l’ont mené à signer l’identité visuelle de nombreux projets au cours de la dernière décennie, dont celle de la microbrasserie Matera. On doit également à De Muri de nombreuses pochettes d’album d’artistes tels que Kognitif et The Brooks, par exemple.

On le devine bien, la récupération, le pastiche et le détournement sont parmi les approches préférées de l’artiste. Enfant de son époque — c’est-à-dire postmoderne —, Chris a l’approche parodique, recycleuse, échantillonneuse et sans contredit espiègle. Son sens aigu de la couleur et sa faculté du détail constituent le dispositif qui permet à De Muri d’intervenir et de créer aussi ingénieusement qu’esthétiquement.